Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A

A suivre en direct sur Youtube et sur Facebook : 14h30 séance plénière consacrée à la Décision budgétaire Modificative n°2

Vous êtes ici : Connaîtrele Conseil départemental  |  L’assemblée départementale  |  Opinions  |  Groupe Socialiste et Apparentés  |  Juillet 2019

Juillet 2019

Certains ont voulu faire croire que les élus de la majorité départementale étaient isolés sur ce dossier du contournement de Beynac. Quand on regarde le nombre de Périgourdins qui ont signé une pétition demandant la reprise des travaux, quand on sait que 75 % des maires du département y sont également favorables et quand on échange tout simplement avec les habitants de nos territoires, on voit bien que cet isolement est une légende.

Comme beaucoup, nous sommes aujourd’hui abasourdis et incrédules. Abasourdis par le fait que quelques opposants puissent bloquer depuis plus de 34 ans un projet porté par des élus ayant la légitimité du suffrage universel et ayant obtenu toutes les autorisations nécessaires. Incrédules face à l’Etat qui a décidé de ne pas faire appel du jugement annulant SON arrêté et décidant ainsi d’abandonner une collectivité à son sort.

Mais nous demeurons combatifs et confiants en l’avenir.

Des actions en justice ont été entreprises et nous espérons qu’elles nous donneront raison.

Ce combat, nous le menons parce que 45 millions d’euros sont en jeu si nous devions démolir ce qui a été construit et remettre en état le site.

Ce combat nous le menons aussi parce que nous sommes certains que cet aménagement est le seul capable d’améliorer la circulation entre Saint-Cyprien et Sarlat dans le cadre plus global de la voie de la Vallée entre le Lot et la Gironde. Il est également le seul à éviter que les véhicules de transit ne continuent à circuler dans Beynac et donc à défigurer et polluer ce site exceptionnel. Le contournement permettra également de sécuriser les piétons et les cyclistes mais aussi les poids-lourds qui ne peuvent se croiser sans difficulté et à limiter le risque lié aux falaises en évitant que de nombreux automobilistes passent dans des zones à risques classées rouge.

Une fois le chantier achevé, la biodiversité autour de ce site se trouvera renforcée, développée et favorisée par rapport à ce qu’elle était avant son lancement grâce notamment, aux mesures environnementales compensatoires.

Enfin, nous menons ce combat parce nous refusons qu’une poignée d’individus empêche le développement de notre territoire alors que nous mettons tout en œuvre pour accroitre son attractivité tout en protégeant notre environnement.

 

Henri DELAGE
Président du groupe Socialiste et Apparentés
Tél.  05 53 02 59 07

 


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.